« Ça fait trois ans, je ne veux pas qu’on oublie Maëlys » : le témoignage des grands-parents de la fillette

On

C’est une famille pudique et digne, au verbe rare, à la douleur abyssale. Renée et Michel Cleyet-Marrel, les grands-parents maternels de Maëlys, tuée dans la nuit du 26 au 27 août 2017 à Pont-de-Beauvoisin (Isère), reviennent sur trois années de souffrance.