Tiziri Kandi,sydicaliste CGT présente lors du forum des résistances 2018, nous transmet l'information suivante :

Les femmes de chambre, équipiers, et gouvernantes de la sous-traitance (STN GROUPE) avec certain salarié-e-s interne, toutes et tous travaillant au Park Hyatt Vendôme sont en grève depuis le 25 septembre 2018. Elles et ils revendiquent :
1/ Embauche directe par l'hôtel PARK HYATT VENDOME de l'ensemble des salariés de la sous-traitance ;
2/ Augmentation des salaires à hauteur de 3€/heure et remboursement à 100% du ticket de transport pour les salariés actuellement employés directement par l'hôtel (employés et agents de maîtrise) ;
3/ Mise en place de plusieurs délégués de proximité ainsi que des heures de délégations à la hauteur de l'activité syndicale lors des élections professionnelles.
4/ Diminution des cadences : 1 crédit = 1 heure ;
5/ Nous demandons une prime d'intéressement par an en adéquation avec l'activité et le chiffre d'affaires annuel ;
6/ Ouverture d'un compte de pénibilité pour chaque salarié effectuant un travail répétitif, pénible, de jour ou de nuit ;
7/Droit au 1% logement pour tout le personnel ;

Le 12 octobre, deux grévistes ont été agressés par les vigiles de l'hôtel car ils demandaient simplement à voir les contrats de travail des salarié-e-s que le sous-traitant a envoyé pour remplacer les grévistes.

Le même jour, la police nationale a violemment délogé les grévistes de leur piquet de grève et les a séquestré pendant plus de 4 heures sur la rue des Capucines.

Depuis cette agression la police est présente tous les jours pour protéger le Hyatt et intimider les grévistes :
1/ 3 PV ont été adressés aux grévistes avec des poursuites judiciaires pour le bruit qu'elles/ils font devant leur hôtel.
2/La police a violemment confisqué le matériel sonore des grévistes jeudi 25 octobre

Malgré tout ça, les camarades tiennent bon et sont déterminé-e-s à aller jusqu'au bout.
Cependant, pour tenir elles et ils appellent à la solidarité financière la plus large : Elles et ils sont une soixantaine de grévistes et ont besoin du minimum pour survivre et tenir économiquement. L'argent est donc très important pour elles/eux

Nous vous appelons donc toutes et tous à donner à la caisse de grève en ligne https://www.lepotcommun.fr/pot/1vpwil8t

et à la faire circuler le plus massivement !

Retrouvez-les sur France Inter ici :
Manifester avec les fantômes

Billet original sur Citoyens resistants